Une cagnotte pour soutenir les éboueurs en grève !

Les éboueurs vont entamer leur troisième semaine de grève

et le dialogue est au point mort...


Une page Facebook a été créée (voir ici) et une cagnotte a été lancée (ici).

Vous pouvez marquer votre soutien en partageant la page Fabebook, en adressant des messages aux grévistes, en passant voir les éboueurs sur le site de la Poudrerie.

Et surtout, vous pouvez soutenir financièrement le mouvement, car tenir une grève, c'est aussi perdre une grande partie de son salaire, ne l'oublions pas !!!

Rappel des revendications


Depuis 2016, le personnel et les syndicats alertent sur les conditions de travail et ne sont pas entendus.

Eboueur est un métier à risques élevés (exposition aux intempéries, dangers liés à la circulation, fortes expositions à des risques de chutes, d’infections et d’affections des voies respiratoires, horaires décalés, bruit…).

Les agents dénoncent de graves manquements au code du travail : mesures élémentaires d’hygiène bafouées, absence de suivi médical et de médecine de prévention des risques, aucune évaluation des risques professionnels en situation réelle de travail, absence de formation de prise de poste, de formation santé et sécurité…

Ils dénoncent également une gestion délétère fondée sur l’intimidation, le mépris et l’arbitraire des évolutions de carrière.

Les revendications concrètement :

Une augmentation de 30 € net par mois, une revalorisation de la carrière, la pérennisation de l'ensemble des contractuels qui représentent 45 % des effectifs, une augmentation du régime indemnitaire et un audit du service par la médecine du travail.

Une augmentation de la prime annuelle à 600 € sans conditions : elle est aujourd'hui de 200 € brut et soumise à condition. Il faut savoir que la prime annuelle pourrait aller jusqu'à 1200 € et que cela a été voté en 2018...

La rémunération d’un éboueur avec plus de vingt ans de service comme chauffeur et rippeur : 1 498 € net avec horaires décalés (prise de service à 4h du matin).

Les 10 plus hautes rémunérations versées à la Communauté d’agglomération en 2020 représentent 616 770 €, sans compter les cumuls de fonctions particulièrement rémunérateurs de certaines personnes concernées......

A savoir : Plus de 60 % des chauffeurs de bus de la Communauté d'Agglomération sont en CDD....


Ces conditions sont indignes d'une collectivité !


Il serait temps que les maires des autres communes de l'agglomération, ainsi que les conseillères et conseillers communautaires prennent leurs responsabilités et reprennent le dialogue social, qui est aujourd'hui au point mort !


Camion d'une valeur de plus de 250 000 € et à l'arrêt depuis près de trois ans avec moins de

20 000 km au compteur... Symbole d'une gestion particulièrement désastreuse....

125 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout