Trottinettes électriques en centre ville : une fausse bonne idée ?

Les entreprises de location de trottinettes électriques sont à la mode ! Pourtant ces trottinettes ont un bilan carbone plus que mitigé, autant par rapport à leur fabrication qu’à leur durée de vie.


Elles sont vite hors d’usage. Sans compter qu’elles sont plus volontiers utilisées par les piétons que par les automobilistes et offrent par conséquent très peu de reports sur les trajets effectués en voiture. Et diminuent d’autant les bienfaits de la marche !

Les médecins alertent sur les nombreuses chutes et blessures constatées et préconisent le port du casque, qui n'est pas obligatoire.


La question du stationnement est cruciale : l’expérience démontre que les utilisateurs laissent bien souvent les trottinettes n’importe où et bien souvent encombrent les trottoirs...


Ces trottinettes doivent en outre être ramassées quotidiennement pour être rechargées (ou pour simplement être replacées aux endroits prévus), au moyen de véhicules motorisés...


Et n’oublions pas le coût de location, qui n’est pas adapté à un usage quotidien : 3 € les 10 minutes !

Lors de la séance du dernier conseil municipal, nous nous sommes abstenus sur cette question : sans être farouchement opposés à cette initiative, elle nous semble cependant peu convaincante.


Ces trottinettes relèvent plus du gadget que d’une véritable réponse à la question du développement des déplacements doux en ville.


L’expérimentation envisagée sur un an permettra une analyse de terrain sur l’ensemble de ces points et bien d’autres.

Expérimenter un système de location de vélos nous semblerait bien plus pertinent et viendrait en complément du dispositif d'aide à l'achat de vélos neufs mis en place par la Communauté d'Agglo.