"Nous sommes à peine mieux considérés que les ordures que nous transportons"


Les éboueurs chargés de la collecte des déchets dans les 14 communes de l'agglomération Castres-Mazamet sont en grève depuis hier.


Les grévistes dénoncent des conditions de travail dégradées, une hiérarchie qui refuse le dialogue, un sentiment de malaise grandissant.


Leurs principales revendications : une revalorisation de leur carrière, la pérennisation de l'ensemble des contractuels qui représentent plus d'un tiers d'entre eux, une augmentation du régime indemnitaire et un audit du service par la médecine du travail.


Pascal Bugis, président de la Communauté d'Agglomération Castres-Mazamet, refuse de dialoguer, encore moins de négocier, avec FO, organisation syndicale représentative des salariés.


Les grévistes dénoncent les intimidations et les menaces sur l'emploi.

Des pratiques scandaleuses qui portent atteinte au droit des salariés.


Une mauvaise organisation du travail, du matériel et des locaux inadaptés, la mise à l'écart de la médecine du travail, le refus catégorique de Pascal Bugis de procéder à un audit... La situation est totalement bloquée.