Albi, Castres, Rodez et la démocratie locale : une rencontre vivifiante !

Et si, plutôt que de nous assigner l'unique rôle d'opposition, les équipes majoritaires consentaient à nous considérer comme des groupes minoritaires, dont la parole pourrait être écoutée plutôt que systématiquement refusée, voire méprisée ?




Citoyennes et citoyens engagé.e.s à gauche et élu.e.s de Rodez, Albi et Castres, nous sommes investi.e.s dans la vie politique locale pour faire vivre le débat public et développer une véritable prise en compte de la parole des habitantes et des habitants.


Trois villes différentes, mais une expérience commune : nos conseils communaux et nos conseils d'agglomération ne sont pas démocratiques.


Notre rencontre samedi marque notre volonté de travailler dans la transversalité et le partage d'expériences.


Le mouvement des listes citoyennes est en plein développement, certains collectifs sont aujourd'hui majoritaires et constituent une expérience passionnante de mise en place d'une démocratie participative, au plus près des habitantes et des habitants.


Le chantier est immense et enthousiasmant : de la gouvernance partagée aux outils d'évaluation de l'action publique par les habitantes et les habitants, de la concertation à la co-construction, de nouvelles formes émergent qui font le pari de l'intelligence collective et de l'expertise citoyenne !


Nous ne sommes qu'au début d'un changement profond, qui permettra à chacun.e qui le souhaite, d'agir pour sa ville, dans le respect de la légitimité de la parole de chacun.e.